Rapport de l'enquête sur le rôle des jeunes dans la consolidation de la paix

30 juillet 2019, 12:26 pm Written by 
Published in Latest News
Read 463 times

INTRODUCTION

Du 6 au 10 mai 2019, une équipe de l’Université Eben-Ezer de Minembwe (UEMI) a effectué une enquête sur le sujet : les jeunes artisans de la paix.  L’enquête été mené à travers l’échange avec 120 jeunes de deux localités de Minembwe : Kiziba et Ilundu.

L’université Eben-Ezer de Minembwe (UEMI) est basée à Kiziba, une localité du centre de Minembwe. L’UEMI a pour mission d’améliorer le système éducatif dans le milieu rural et la recherche de la paix dans les hauts plateaux de Minembwe.

Au cours de cette enquête  qui a duré 5 jours, elle a révélé les potentielles capacités des jeunes que nous présentons dans ce rapport.  

CONTEXTE

Depuis plus de deux décennies le Sud-Kivu en général, et la région des plateaux de Minembwe en particulier, a été un terrain viable des différents cycles des conflits dont la région a vécu les conséquences et impact. Parmi les conséquences on peut citer les vies humaines perdues et/ou rendues amorphes, des déplacés internes, des biens détruits, l’accès difficile à l’éducation et la démoralisation des jeunes dont certains ont inconsciemment rejoignit les groupes soit en tant qu’acteurs majeurs aussi bien des enfants soldats.  

Vu le nombre important des jeunes, leur implication dans les conflits récurrents en tant qu’acteurs et victimes principales en même temps alors que leur rôle dans ces conflits s’est révélé dynamique ; 

Considérant la force et le rôle que jouent les jeunes dans les conflits qui sévissent dans cette zone de Minembwe ;

L’UEMI étant convaincue de l’activité des jeunes dans ces conflits, veut transformer cette perception négative en une force positive dans la recherche et la réussite d’une paix durable dans la région. 

A cet effet, l’UEMI a initié un programme des jeunes et consolidation de la paix dans la région de Minembwe à travers les « Clubs des jeunes artisans de la paix » impliquant les écoles et autres institutions intéressées par la consolidation de la paix.

Une enquête menée afin d’évaluer les potentielles capacités jeunes dans la consolidation de la paix,  futurs acteurs dans la zone rurale de Minembwe, aussi bien la consolidation des clubs des jeunes artisans de la paix existant dans la région.

L’enquête a impliqué 120 jeunes et 6 leaders adultes en charge de l’orientation de ces jeunes dans leurs activités de recherche de la paix.

ACTIVITES REALISEES

Identification des participants

 L’enquête a été effectuée sur 120 jeunes provenant des deux écoles et localités différentes, de deux niveaux primaire et secondaire. Deux écoles ont participé : école primaire et secondaire Eben-Ezer (CODAP) a Kiziba et l’école primaire et secondaire d’Ilundu à Ilundu.

Dans chaque localité ou école ont été sélectionnés 60 jeunes filles et garçons provenant de plusieurs groupes ethniques afin de rassurer l’inclusivité et espérer une action plus durable et homogène.

Ces jeunes seront sélectionnés sur base de ces trois critères âge, sexe et appartenance ethnique. A la fin de l’enquête un leadership jeune pour les clubs de paix dans toutes les localités a été instauré, un jeune garçon et une fille par club. En plus de ce leadership jeune il a été désigné deux adultes par club pour appuyer,  encadrer, guider et orienter ces jeunes dans leurs clubs respectifs.

voici comment la hiérarchie du club est construite:

  • Eric HAKIZUWAREMYE : Superviseur de toutes les associations;
  • Felix NDOSIMANA : Adulte encadreur des club artisans de la paix de CODAP;
  • Prosper SEMATUNGO :  Adulte encadreur des club artisans de la paix d’Ilundu;
  • Denise NAMUNEZERO : Fille - élève leader du club d’Ilundu primaire;
  • Toma NDAMIYE : Garçon - élève leader du club d’Ilundu primaire;
  • Francine NDORIMANA : Fille - élève leader du club d’Ilundu secondaire;
  • BonheurNGIRAWONSANGA : Garçon - élève leader du club d’Ilundu secondaire;
  • Aline NABARUTA : Fille - élève leader du club de CODAP primaire;
  • Bienvenu NDAYISHIMIYE : Garçon - élève leader du club de CODAP primaire;
  • Sandrine MWAMIKAZI : Fille - élève leader du club de CODAP secondaire;
  • Karosi NZABINESHA :Garçon - élève leader du club de CODAP secondaire;

 Instructions sur l’enquête

 Avant le démarrage de l’enquête les participants et encadreurs adultes ont été informés sur l’objectif à long terme de l’enquête, l’impact des clubs et potentiellement le futur pacifique à travers ces jeunes/clubs dans la région de Minembwe. 

A part les instructions de l’enquête, l’équipe de suivi a conduit des échanges de nature à motiver les jeunes et leurs encadreurs. Des questions sur les connaissances des jeunes sur la consolidation de la paix dont les éléments constitutifs sont le respect des droits humains et leur environnement. 

 L’enquête  proprement dite

L’enquête constituait la réponse aux questions reprises sur un formulaire par les jeunes. Chaque fois introduite par des échanges entre les jeunes et les enquêteurs cela a produit un climat aisé et a permis aux jeunes à remplir le formulaire  d’enquête sans détresse. L’enquête concernait principalement quatre points l’attitude, les compétences, le comportement et enfin les recommandations tous visant l’évaluation des capacités des jeunes de Minembwe sur la consolidation de la paix et leur impression générale exprimée sous forme des recommandations. 

Instructions sur l’enquête

Avant le démarrage de l’enquête les participants et encadreurs adultes ont été informés sur l’objectif à long terme de l’enquête, l’impact des clubs et potentiellement le futur pacifique à travers ces jeunes/clubs dans la région de Minembwe. 

A part les instructions de l’enquête, l’équipe de suivi a conduit des échanges de nature à motiver les jeunes et leurs encadreurs. Des questions sur les connaissances des jeunes sur la consolidation de la paix dont les éléments constitutifs sont le respect des droits humains et leur environnement. 

L’enquête  proprement dite 

L’enquête constituait la réponse aux questions reprises sur un formulaire par les jeunes. Chaque fois introduite par des échanges entre les jeunes et les enquêteurs cela a produit un climat aisé et a permis aux jeunes à remplir le formulaire  d’enquête sans détresse. L’enquête concernait principalement quatre points l’attitude, les compétences, le comportement et enfin les recommandations tous visant l’évaluation des capacités des jeunes de Minembwe sur la consolidation de la paix et leur impression générale exprimée sous forme des recommandations. 

Voici le résultat de l'enquête en résumé:

 Les tranches d'âge de personnes interrogées

 

Figure : 1

Comme le montre la figure 1, l'âge varie entre moins de 10 ans vers 40 ans et plus. 58,4% sont des enfants ayant la tranche d'âge de 10-15 ans, 36% ont l'âge allant de 15-20 ans et 3,2 % ont moins de 10 ans. Ce qui montre que les personnes enquêtées sont plus jeunes.

 Le sexe

   

Figure : 2

Les hommes sont 54,4% et l
es femmes sont 45,6%.

Le nombre de personnes enquêtées par écoles

   

Figure : 3

Les personnes enquêtées sont réparties selon les écoles comme suit: 26,4% sont de CODAP/Primaire, 24% sont de CODAP/Secondaire, 24% sont de Primaire Ilundu et 24,8% sont de Secondaire Ilundu 

La durée de l'existence de club de paix

   

Figure : 4

La plupart des clubs de paix ont une expérience de moins de  2 mois, ils sont encore jeunes. D’où l’UEMI et les autorités de la région doivent fournir beaucoup d’effort pour que ces clubs ancrent les racines.

CONSTAT GENERAL

Les jeunes rencontrés participants et non participants ont manifesté l’intérêt de participer dans les activités de consolidation de paix et résolution des conflits dans la région. L’échange réalisé avec la population locale en général et les autorités municipales de la région sur le sujet de l’enquête, consolidation de la paix, a révélé un vif intérêt  dans la recherche de la paix et la résolution pacifique des conflits qui sévissent dans la région depuis plus de dix ans. Les écoles voire les jeunes de la région en général ont exprimé leur intérêt et ont sollicité la participation dans les activités à venir des jeunes et paix et l’intégration dans les clubs de paix.

Bref les jeunes et les adultes de la région, contrairement à la perception externe,  leur intérêt dans la recherche de la paix est observable et exige une intervention.  

  

Figure : 5

Plus de 50% sont conscient des besoins de leur communauté vis à vis de la paix, et plus de 70% sont prêtes à partager des activités de consolidation de paix  ou des activités prosociales avec d’autres à une échelle allant 0 à 5, comme le montre la figure 6.

  

Figure : 6

Par conséquent nous avons constaté que les jeunes ne savent pas beaucoup sur la contribution de l’environnement à la consolidation de la paix, comme le montre la figure 7 et 8 .

  

Figure 7

  

Figure 8

Pour visualiser les résultats de toute l'enquête, recommandation et autres, cliquez ce lien. 

 RECOMMANDATIONS

A la fin de notre travail d’enquête, après avoir constaté le besoin général de la paix, après avoir été témoins des conflits armés et violents nous voudrions recommander ce qui suit:

  • Que les organisations basées dans la zone en général et UEMI en particulier de multiplier les actions des jeunes dans la recherche de la paix ;
  • De penser à renforcer les capacités des jeunes de la région et faire le suivi régulier de leurs activités sur la consolidation de la paix ;
  • D'intégrer la notion de l’environnement dans les activités de club, l’environnement dans le milieu rural peut être une source de conflit.
  • D’impliquer davantage les adultes dans l’action de recherche, résolution des conflits ;
  • De demander aux autorités et bailleurs de soutenir l’action entreprise par UEMI afin de garantir la durabilité du programme des jeunes pour la consolidation de « Club des jeunes artisans de la Paix ».

 CONCLUSION

En conclusion l’enquête effectuée avec succès  a permis de percevoir l’intérêt de la population en général et des jeunes en particulier la recherche de la paix et la résolution des conflits dans la  zone de Minembwe et les environs. Ce rapport non exhaustif de l’enquête vise à inspirer les actions de consolidation de la paix que l’UEMI mène dans la région ainsi que d’autres acteurs intéressés par la paix dans la région.

Fait à Minembwe le 13 mai 2019

Les enquêteurs

Claudel R. NKUNDA

Museveni MUTABAZI



 

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Knowledge, Awareness, and Perception of Minembwe Reproductive Age Women

Knowledge, Awareness, and Perception of Minembwe Reproductive Age Women on the Use of Modern Contraceptive Method

Freddy Rukema Kaniki

Abstract:-The struggle to have a choice whenever women and girls want to control pregnancy has been a great challenge as far as human history. The majority of rural women in sub-Saharan Africa have little or inadequate information on modern birth control. This study was conducted to assess the knowledge, awareness, and perception of Minembwe women of reproductive age on the use of modern contraceptive methods. This was a descriptive study that collected primary data through a structured questionnaire distributed to women who consented to participate in the study and data collected was analyzed using IBM-SPSS version 21.0. There were 370 participants of which the... Read More

Modern Birth Control Methods, a Discourse of a Sub-Saharan African Rural Community

Modern Birth Control Methods, a Discourse of a Sub-Saharan African Rural Community: The Case of Minembwe, Drc

Freddy Rukema Kaniki, Lazare Sebitereko Rukundwa

The decision for couples to freely choose the number of children and spacing pregnancies continue to be an issue in some settings, particularly in the African context where traditional culture, religious belief, social environment, and gender equity deeply continue to influence lifestyle and health behaviors. This matters as it reflects the extent to which women have the...  Read More