Complexe Scolaire d’Application (CODAP-UEMI)

Sous la Faculté d'éducation, les étudiants ont besoin d’un endroit pour pratiquer des méthodes d'enseignement et contribuer à une éducation de qualité. A partir de septembre 2014, l'UEMI a ouvert un programme d'école primaire et en septembre 2015, une école secondaire a également été officiellement ouverte. Ceci vise à une réforme du système éducatif, qui prépare les jeunes générations rurales à avoir accès à une éducation de qualité et à être compétitif pour une formation postsecondaire partout dans le monde. L'école suit le programme national avec la maternelle, de la première année à la sixième année et ils siègent à l'examen national de fin du cycle primaire. L'école secondaire est de 6 ans d'études avant de passer l'Examen d'Etat exigé  pour les études collégiales et universitaires.

 En tant qu'école privée, il y a des cours extrascolaires que les élèves suivent. Elle se concentre sur le vecteur d'instruction multilingue (français et anglais). Les élèves utilisent également d'autres langues locales, y compris le swahili qui est la langue nationale. Dans le cadre de ce programme, l'université et son partenaire LaOlam Ministry et des particuliers ont lancé un programme de bourses d'études dans le cadre duquel les orphelins, les autres enfants vulnérables et l'éducation des filles sont totalement ou partiellement soutenus. 

CODAP-UEMI a reçu son agrément  du Ministère provincial de l'éducation No001 / GP-SK / MINIPRO / EDU-JEUN-SL-ASC-INC / 2017 et no 002 / GP-SK / MINIPRO / EDU-JEUN-SL-ASC-INC / 2017 en date du 11/01/2017. L'école dispose des enseignants qualifiés dont plusieurs parmi eux sont   diplômés de la faculté d'éducation de l'UEMI. Outre l'éducation en classe, les enfants sont initiés aux séances  sociales et environnementales qui leur permettent d'impliquer leurs communautés locales en tant qu'apprenants et enseignants en même temps au fur et à mesure qu'ils apprennent en pratiquant. Ils ont également accès au programme de technologie de l'information grâce au partenariat de l'université avec Cornell Computer Reuse Association (CCRA) par le biais de dons d'ordinateurs portables. Ils apprennent aussi à être des artisans de la paix et de bons citoyens à se faire des amis de longue date, à aimer et à prendre soin de leurs voisins. En tant qu'école chrétienne, les enfants apprennent et développent leur vie spirituelle.

La devise de CODAP: «Je suis parce que nous sommes». Dans l'esprit des efforts de collaboration, les faibles sont soutenus collectivement pour atteindre leur excellence académique. Dans le concept de «Ubuntu», nous investissons dans les rêves des gens et encourageons leur croissance spirituelle.

Définition  de mission: Le CODAP s'engage à bâtir une communauté d'entraide, une excellence académique et une maturité spirituelle qui inspirent les étudiants et le personnel à la transformation de la communauté.

La vision de CODAP: est de produire des leaders avec des capacités à travailler ensemble et écrire un chapitre de leur histoire.

Knowledge, Awareness, and Perception of Minembwe Reproductive Age Women

Knowledge, Awareness, and Perception of Minembwe Reproductive Age Women on the Use of Modern Contraceptive Method

Freddy Rukema Kaniki

Abstract:-The struggle to have a choice whenever women and girls want to control pregnancy has been a great challenge as far as human history. The majority of rural women in sub-Saharan Africa have little or inadequate information on modern birth control. This study was conducted to assess the knowledge, awareness, and perception of Minembwe women of reproductive age on the use of modern contraceptive methods. This was a descriptive study that collected primary data through a structured questionnaire distributed to women who consented to participate in the study and data collected was analyzed using IBM-SPSS version 21.0. There were 370 participants of which the... Read More

Modern Birth Control Methods, a Discourse of a Sub-Saharan African Rural Community

Modern Birth Control Methods, a Discourse of a Sub-Saharan African Rural Community: The Case of Minembwe, Drc

Freddy Rukema Kaniki, Lazare Sebitereko Rukundwa

The decision for couples to freely choose the number of children and spacing pregnancies continue to be an issue in some settings, particularly in the African context where traditional culture, religious belief, social environment, and gender equity deeply continue to influence lifestyle and health behaviors. This matters as it reflects the extent to which women have the...  Read More