Clinique Universitaire Eben-Ezer de Minembwe

Le développement de la clinique et de laboratoire de l'université Eben-Ezer de Minembwe est un processus qui a commencé en 2006 lors de la relocalisation de l’UEMI

à Minembwe, la région qui était enclavée et manquait une structure santé de qualité. L’UEMI a commencé à former les agents services sanitaires et infirmiers. En 2010-2012, l’UEMI a construit sa clinique au campus mais qui est restée sans équipement ni service sanitaire. En 2017, l’UEMI a bénéficié un équipement moderne médical d’une organisation allemande Help Africa aujourd’hui fusionnée avec ADRA Allemagne. D’autres machines de laboratoire ont été donnée par des partenaires de l’UEMI, ce qui lui donne une opportunité de servir la population de Minembwe et ses environs.

VISION

La Clinique universitaire a une vision d’améliorer la qualité de soins, répondre aux besoins de la bonne santé communautaire et augmenter la connaissance des étudiants en sciences médicales.

OBJECTIFS 

L’un des objectifs de service clinique universitaire est d’améliorer et faire progresser la prise en charge des pathologies. Dans la Clinique Universitaire (CUEMI), les études de l’unité de recherche clinique portent sur :

  • La prise en charge thérapeutique de différentes pathologies ;
  • La prise en charge des personnes faisant l’objet de soins généraux ;
  • La prise en charge des personnes victimes des violences sexuelles ;
  • La protection maternelle et infantile.

La CUEMI dispose un laboratoire de recherche clinique au service de l’UEMI et des communautés. Les services offerts dans notre Clinique Universitaire varient selon la clientèle et la discipline. Dans une communauté où le taux de pauvreté et de problème socio-économique, sont élevés dus aux conflits, les étudiants de l’UEMI en soins infirmiers dépistent certaines maladies, prodiguent des traitements, effectuent des prescriptions. Ils font du counseling axé sur la santé et donnent de l’information à propos de la malnutrition, violence basée sur le genre qui constituent un problème majeur de santé publique suite aux conflits qui ravagent la région de Minembwe.

MISSION 

La mission générale d’hospitalisation des patients est le cœur de métier des établissements de soins conformément à la charte de MBAZANGUNGU dans le cadre de la collaboration intra-sectorielle, et au code de la santé publique définis par l’article L6112-1.

La Clinique Universitaire a une mission multiple :

  • La permanence des soins dans la Commune de Minembwe et ses environs, afin de matérialiser l’objectif de « santé pour tous et partout », et atteindre certains objectifs du millénaire pour le développement ;
  • L’enseignement universitaire et postuniversitaire ;
  • La recherche, dont nous avons un laboratoire équipé ;
  • Le développement professionnel continu des praticiens hospitaliers et non hospitaliers ;
  • La formation initiale et le développement professionnel continu des infirmiers et du personnel paramédical et la recherche dans leurs domaines de compétence ;
  • L’aide médicale urgente, conjointement avec les praticiens et les autres professionnels de santé, personnes et service concernés ;
  • Le lieu de stage pour les étudiants.

La CUEMI est dédiée prioritairement à la formation des résidents en soins infirmiers dans un contexte de soins de première ligne et à la recherche dans cette discipline. Elle contribuera aussi à la formation d’étudiants dans les autres disciplines de la santé. En plus de sa vocation d’enseignement et de recherche, elle offrira des soins et services médicaux à une clientèle définie et variée, et participera au développement de la discipline professionnelle.

La mission clinique est de constituer un milieu clinique de première ligne engagé auprès de la population qui représente un modèle d’organisation et de prestation des soins. Elle a une approche de collaboration interprofessionnelle pour préparer les futurs infirmiers à leur travail dans le réseau de la santé en RDC.

En plus, la CUEMI planifie une mutuelle de santé, en premier lieu pour la famille UEMI et en les communautés environnantes qui désirent être membre de ce programme. La CUEMI aura certainement besoin des soutiens pour la réussite de se programme.

VALEURS  

  • L’égalité : Elle signifie une absence de discriminations (race, religion, ethnie, âge, genre…) et le devoir de soigner tout le monde, quelques soient son état de santé et sa situation sociale. CUEMI va travailler en coopération avec les autres professions et institutions compétentes dans la santé, ainsi qu’avec les associations d’intervention dans le secteur sanitaire.
  • La neutralité: les soins sont dispensés sans tenir compte des croyances et opinions des patients.
  • L’adaptabilité : Les réorganisations sont permanentes afin de préserver l’intérêt général et de répondre aux besoins de la population dans un environnement en perpétuelle évolution.
  • La capacité d’accueil : La Clinique Universitaire comprend un service de Gynéco-obstétrique, un service de médecine interne, un service de pédiatrie, un service d’imagerie médicale, un service de chirurgie et en plus un laboratoire et une pharmacie. Il a une capacité d’accueil d’au moins 20 lits actuellement.

ONE STOP CENTER

En partenariat avec la Fondation Panzi et d’autres partenaires dans la lutte contre la violence faites aux femmes, la CUEMI, a un programme spécifique, de « modèle de guérison holistique ». Cette approche prend soins d’un traitement physique de patient, son aspect psycho-social et spirituel et sa réintégration communautaire.

Localement, la CUEMI travaille en collaboration avec l’association féminine Haguruka Twitezimbere de Minembwe qui œuvre dans l’identification et protection des femmes victimes des violences sexuelles. Jusqu’ici elle travaille comme un point focal qui relie les victimes avec l’hôpital de Panzi à Bukavu, parce que Minembwe n’avais encore une structure bien habilitée pour cette prise en charge.

Un centre professionnel de développement communautaire (CPDC) aussi agréée par le ministère d’enseignement professionnel, va encadrer les femmes et filles dans les différents programmes de formation des métiers « skills training ». Cette formation va octroyer des certificats et de kits d’accompagnement afin de leur permettre une réintégration digne dans les communautés.

En plus, la CUEMI collabore avec d’autres départements de l’université, Complexe scolaire d’Application, la société civile, les confessions religieuses, l’administration locale et service de sécurité pour l’éducation civique et droits humains, la prévention des violences faites aux femmes, protection et réintégration des victimes dans les communautés.

AUTRES 

La CUEMI a besoin de soutiens des partenaires afin de réaliser sa mission de bien faire dans le domaine de santé de proximité. Minembwe a été sévèrement affectée par les conflits armés qui ont affaibli la capacité économique des populations locales. Par conséquent, la CUEMI a besoin de maintenir une équipe technique qualifiée pour des services longtemps manquaient dans la région de Minembwe. Les consommables, médicaments, maintenance des machines, l’électricité dans un milieu rural, la prise en charge des femmes et filles victimes de violences sexuelles, sont des besoins auxquels plusieurs mains sont nécessaires pour apporter l’assistance.

Knowledge, Awareness, and Perception of Minembwe Reproductive Age Women

Knowledge, Awareness, and Perception of Minembwe Reproductive Age Women on the Use of Modern Contraceptive Method

Freddy Rukema Kaniki

Abstract:-The struggle to have a choice whenever women and girls want to control pregnancy has been a great challenge as far as human history. The majority of rural women in sub-Saharan Africa have little or inadequate information on modern birth control. This study was conducted to assess the knowledge, awareness, and perception of Minembwe women of reproductive age on the use of modern contraceptive methods. This was a descriptive study that collected primary data through a structured questionnaire distributed to women who consented to participate in the study and data collected was analyzed using IBM-SPSS version 21.0. There were 370 participants of which the... Read More

Modern Birth Control Methods, a Discourse of a Sub-Saharan African Rural Community

Modern Birth Control Methods, a Discourse of a Sub-Saharan African Rural Community: The Case of Minembwe, Drc

Freddy Rukema Kaniki, Lazare Sebitereko Rukundwa

The decision for couples to freely choose the number of children and spacing pregnancies continue to be an issue in some settings, particularly in the African context where traditional culture, religious belief, social environment, and gender equity deeply continue to influence lifestyle and health behaviors. This matters as it reflects the extent to which women have the...  Read More

Welcome Humphrey Fellow Lazare Sebitereko Rukundwa to the Schar School

The Schar School of Policy and Government is honored to host Lazare Sebitereko Rukundwa, a Hubert Humphrey Fellowship Programrecipient, who will be with the School until June 8, 2018.

The Schar School is Dr. Rukundwa’s last stop after spending time at Cornell University and Penn State University. His intention is to learn best-practices in higher education leadership and administration to replicate in his home country of the Democratic Republic of the Congo. Read more

Ebola threatens to infect Congo's presidential elections, Mason visiting scholar says

Ebola has killed 19 people and infected 39 more in the Democratic Republic of Congo in the last month. Despite this being the ninth time the deadly virus has struck the region since it was identified in 1976, the fear is rising again that another devastating outbreak could kill thousands. Read More